Financement ultérieur

Dictionnaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo: Guðrún Kristinsdóttir, chef de projet à l'Institut Vigdís Finnbogadóttir, Ásta Ingibjartsdóttir, maître de conférences de français à l'Université d'Islande, Rósa Elín Davíðsdóttir, chef de projet en charge du projet pilote, S.E. Monsieur Marc Bouteiller, Ambassadeur de France en Islande, Ásdís R. Magnúsdóttir, professeur de français à l'Université d'Islande, et Madame Vigdís Finnbogadóttir, Présidente de la République d'Islande (19980-1996) et Ambassadrice UNESCO de bonne volonté pour les langues, lors de la signature le 5 mars 2014 d'un accord de coopération pour le lancement d'un projet pilote en préparation de la rédaction d'un dictionnaire en ligne.

Financement

Les rapports entre la France et l’Islande s’intensifient toujours plus, et une communication de qualité entre les deux pays devient impérative dans beaucoup de situations. L’unique dictionnaire islandais-français en circulation date de 1950 et n’est plus à jour, et l’élaboration et l’utilisation des dictionnaires ont beaucoup changé avec l’évolution de la technologie. L’élaboration d’un nouveau dictionnaire français-islandais et islandais-français avait été envisagée en 1983 suite à un accord sur la coopération culturelle et scientifique entre l’Islande et la France, signé par Madame Vigdís Finnbogadóttir, Présidente de l’Islande, et Monsieur François Mitterrand, Président de la France. Le dictionnaire français-islandais fut rédigé, mais la partie islandais-français demeura sans suite.

En 2013, l’Ambassade de France en Islande, l’Institut Árni Magnússon d’études islandaises et l’Institut Vigdís Finnbogadóttir des langues étrangères à l’Université d’Islande se sont concertés afin de reprendre le projet du dictionnaire et le mener à terme.

Le dictionnaire islandais-français sera en ligne et accessible gratuitement. La plate-forme et la base de données utilisées seront celles du dictionnaire ISLEX, dictionnaire islandais vers les langues nordiques (www.islex.is). L’utilisation de cette base comportant 50 mille entrées représente plusieurs avantages car elle contient plusieurs exemples d’utilisation, des locutions et des expressions ; de plus, il y a des exemples sonores pour écouter la prononciation, et environ 3000 illustrations.

De février à juillet 2014, une phase pilote de l’élaboration du dictionnaire a été réalisée avec l’aide du Sénat et de l’Ambassade de France en Islande, et 2000 entrées ont déjà été traduites. Cette phase nous a permis d’estimer précisément la durée et le coût de l’élaboration complète du dictionnaire.

Nous avons obtenu des fonds dans la cadre d’un projet Erasmus+ pour 2015-2018, en coopération entre l'Université Sorbonne Paris IV, l'Université de Göteborg (Suède) et l'Université d'Islande ; nous avons une généreuse subvention de la part du Centre National du Livre (CNL) et de la Délégation Générale à la Langue Française et aux langues de France et du ministère islandais de la l'Education et de la culture.

Il n'y a pas de doute qu’un dictionnaire de qualité, accessible à tous, pérennisera les relations dans tous les secteurs (commercial, culturel, diplomatique, touristique…) et que les répercussions renforceront les rapports pour le bien des deux pays.

Þú ert að nota: brimir.rhi.hi.is