Projet pilote

Dictionnaire

Photo: L'équipe du dictionnaire lors de la signature le 5 mars 2014 d'un accord entre l'Ambassade de France en Islande, l'Institut Vigdís Finnbogadóttir et l'Institut Árni Magnússon, portant sur une coopération sur un projet pilote en vue de la rédaction d'un dictionnaire en accès libre en ligne, à partir de la gauche: Maxence Dupuis, stagiaire de l'Ambassade et MA d'islandais de la Sorbonne Paris IV, Auður Hauksdóttir, directrice de l'Institut Vigdís Finnbogadóttir, Kristín Bjarnadóttir, chercheur à l'Institut Árni Magnússon, Halldóra Jónsdóttir, chef de projet de l'Institut Árni Magnússon, Þórdís Úlfarsdóttir éditeur de ISLEX, Guðrún Kristinsdóttir, chef de projet de l'Institut Vigdís Finnbogadóttir, Ásta Ingibjartsdóttir, maître de conférences associée, Rósa E. Davíðsdóttir doctorante, Marc Bouteiller, Ambassadeur de France, Ásdís R. Magnúsdóttir, professeur de français, Vigdís Finnbogadóttir et Guðrún Nordal, directrice de l'Institut Árni Magnússon. 

Rapport sur le projet pilote pour un dictionnaire islandais-français

Un projet pilote pour l’élaboration d’un nouveau dictionnaire islandais-français en ligne a été mis en place pendant six mois, du 1er février au 31 juillet 2014. Le projet est mené par l’Institut Árni Magnússon d’études islandaises (SÁM), l’Institut Vigdís Finnbogadóttir des langues étrangères et l’Ambassade de France en Islande. Le projet a été lancé à l’initiative de l’Institut Vigdís (SVF) et de Monsieur l’Ambassadeur de France en Islande, Marc Bouteiller. Cette première phase du dictionnaire est financée par le Sénat français (10 mille euros). L’Ambassade de France en Islande a subventionné le travail du programmateur et le travail d’un stagiaire pendant six mois.
L’Ambassade d’Islande en France soutient également le projet et un stagiaire à l’Ambassade a participé au projet pendant trois mois.

Le travail lexicographique

Le projet est fondé sur une nouvelle base de données lexicographique qui a été élaborée au SÁM pour ISLEX, un dictionnaire islandais-nordique en ligne (www.islex.is). Ce dictionnaire comporte une nomenclature de 50 mille articles, de nombreux exemples d’utilisation et des expressions figurées. De plus, le dictionnaire contient environ 3000 illustrations et des exemples sonores pour écouter la prononciation de toutes les entrées islandaises. Ces composants sont également présents dans le nouveau projet islandais-français.

À la fin de cette période de préparation, 2300 articles de dictionnaire avec des exemples d’utilisation et des expressions figurées sont prêts en français. La préparation de l’interface d’utilisateur a été lancée. Le vocabulaire choisi pour débuter l’élaboration du dictionnaire relève surtout des champs sémantiques suivants: nourriture, vêtements, animaux, musique, théâtre, électricité, monnaie, domaines scientifiques, pays, nationalité, langues, temps, couleurs, corps et apparence. De plus, ont été traités quelques champs sémantiques des verbes, par exemple nouvelle, opinion, compréhension, études, vie et âge. Le vocabulaire islandais le plus fréquemment employé a été marqué dans la base de données et le travail pendant la période pilote s’est surtout limité à ces mots-là.

Employés

Mme Rósa E. Davíðsdóttir, coordinatrice du projet pilote, a dirigé la partie française du travail (à mi-temps). M. Maxence Dupuis, stagiaire à l’Ambassade de France en Islande a également travaillé à mi-temps sur le projet. Le département de lexicographie de SÁM a mis un bureau à leur disposition. M. Klemens Ágústsson, stagiaire à l’Ambassade d’Islande en France (à Paris), a participé au projet à partir du mois de mai. Des spécialistes au SÁM, Mme Þórdís Úlfarsdóttir, l’éditrice de la base de données et Mme Halldóra Jónsdóttir chef de projet, ont formé les employés pour qu’ils puissent travailler avec la base de données et se sont réunies régulièrement avec eux pour trouver des solutions à des questions lexicographiques.

Présentation et demandes de bourses

Le projet de dictionnaire a été présenté lors de la réunion principale de l’Association des enseignants du français en mai 2014. Le dictionnaire a également été présenté à M. l’Ambassadeur de Belgique à Oslo, Michel Godfrind, en juin 2014. Le 14 juillet dernier une présentation du dictionnaire a eu lieu lors de la réception de M. l’Ambassadeur de France à l’occasion de la fête nationale française. Un groupe, « Les amis du dictionnaire islandaisfrançais », a été créé sur facebook avec en vue de permettre à ceux qui s’intéressent au projet de suivre son avancement.
Les recherches de financement sont en cours, Mme Rósa E. Davíðsdóttir et Mme Guðrún Kristinsdóttir, chef de projet auprès de SVF, travaillent sur cet aspect. Des agences de voyage en Islande ont été sollicitées et l’entreprise Fjallabak a déjà promis un soutien. Le projet d’élaboration du dictionnaire a recu un vif soutien auprès du Centre National du Livre (CNL) et un dossier de candidature pour une aide à la publication financée à part égale par le Centre National du Livre (CNL) et la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLF) sera rendu fin octobre 2014. Dans ce contexte, une réunion avec les représentants du CNL ainsi que de DGLF est prévue à Paris en octobre.

Une coopération entre le département d’études nordiques à l’Université de Paris Sorbonne (Paris IV) et l’Université d’Islande est envisagée et dans ce but seront étudiées les possibilités d’obtenir une bourse de coopération au niveau universitaire (Erasmus+).
 

Þú ert að nota: brimir.rhi.hi.is